50 mesures pour simplifier l’enseignement supérieur

16 mesures pour la vie étudiante
Alléger la charge administrative et sécuriser les parcours étudiants :
Le plan prévoit de créer un dossier d'identité numérique pour les étudiants et qu'ils n’aient ainsi plus à retransmettre des justificatifs dont l’administration pourrait déjà disposer (revenus fiscaux par exemple).

Pour les stages, le nombre de signatures exigées pour la convention passeront de 5 à 3. Conventions qui devraient être dématérialisées avec des signatures électroniques. Pour les étudiants et les recruteurs, la dématérialisation et un service sécurisé d’attestation numérique des diplômes nationaux sera mis en place.

Améliorer les dispositifs d’accueil des étudiants :
Parmi ces mesures : aménagement des horaires d’ouverture des services et des bibliothèques universitaires (notamment les soirs et week-end), développement des guichets uniques multiservices d’accueil pour les étudiants étrangers et raccourcissement des délais de réponses administratives...
Un effort devrait aussi être fait pour renforcer la qualité du wifi, augmenter le nombre de prises électriques.

Faciliter et dématérialiser l’accès aux bourses :
Premièrement, en harmonisant les calendriers de demande de bourse et de logement (DSE) et des démarches Admission Post-Bac (APB).
Autre engagement : que ceux qui auraient renvoyé leurs demandes complètes avant le 31 mai puissent toucher leurs bourses début septembre.
Un site unique pour les démarches administrative etudiant.gouv.fr a été mis en ligne pour effectuer ces demandes dès cette année.

Pour l’année 2017-2018, le plan prévoit de développer l’autonomie des établissements dans leur politique sociale (exonération des droits d’inscription, généralisation du paiement fractionné...)

Mieux informer les étudiants....
Sur leurs droits : Une simulation, à l’image de celle de la CAF, sera intégrée au site etudiant.gouv.fr. Elle permettra aux étudiants de mesurer leurs droit à la bourses et aux aides au logement ainsi que l’accès à la couverture maladie universelle complémentaire (CMUC) et à l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS).

Sur leurs orientations : Le gouvernement entend mieux informer les lycéens qui ne pourront valider chacun de leurs vœux de formations qu’après consultation des taux de réussite de ces dernières, publiées dans APB. Un questionnaire d’auto-évaluation sera mis en ligne.

Sur le contrôle des connaissances : Le plan veut inciter les établissements à mieux informer les étudiants sur leurs règles d’évaluation, notamment via la distribution, lors de l’inscription, d’un livret détaillant les modalités de contrôle des connaissances et des compétences pour le diplôme préparé.

Simplifier le travail des enseignants-chercheurs et des gestionnaires d’établissement :
Dématérialiser les procédures de recrutement et d’évolutions de carrière, des possibilités d’enseignement assouplies pour certains, un accès plus facile aux concours... L’objectif affiché est de faciliter le travail et la vie des enseignants-chercheurs et des doctorants. De leur donner plus de temps pour leurs recherches et d’encourager l’innovation notamment par le partage de la propriété intellectuelle.

Source : start.lesechos

retrouvez-nous

twitter

Partenaires

  • onisep partenaire cdmg
  • région guadeloupe cdmg
  • pole emploi cdmg
  • agefiph partenaire
  • CCI Guadeloupe
  • BGE CDMG
  • fongecif
  • TELI CDMG
  • crij guadeloupe partenaire
  • apel logo
  • cma cdmg
  • opcalia partenaire cdmg

le réseau

 

logo reseau cite des metiers