APB : du nouveau pour la session 2014

A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Geneviève Fioraso a annoncé plusieurs évolutions qui concerneront l'orientation post-bac et l'organisation du premier cycle universitaire, et ce dès janvier 2014. Décryptage :

 

Que vous soyez déjà étudiant ou encore au lycée, plusieurs mesures qui entrent en vigueur cette année dans le cadre de la nouvelle loi sur l'enseignement supérieur, vous concernent. Objectif : faciliter votre orientation et votre future insertion professionnelle.

Des licences simplifiées
Finie la galère pour comprendre quelles sont les différences (subtiles) entre la licence de telle ou telle université, et éviter les mauvaises surprises à l'arrivée. A partir de janvier 2014, vous ne trouverez sur APB plus "que" 40 intitulés de licence générale, contre les 320 qui existaient jusqu'à présent.
Cette division de leur nombre par 8 simplifie la vie pour tout le monde ! Elle s'inscrit dans une réforme plus large de la licence universitaire, qui vise à en faire un premier cycle généraliste avec une spécialisation progressive sur les 3 ans. Le but : vous permettre de vous orienter progressivement, sans avoir besoin de redoubler si vous voulez changer de voie. Certaines universités ont d'ailleurs déjà commencé cette démarche comme Nantes qui propose une licence scientifique quasiment unique, et permet de nombreuses passerelles entre les disciplines, mais aussi avec des BTS et DUT, ou encore des écoles d'ingénieurs et de l'agriculture.

Dans la même idée de simplification, les licences professionnelles vont passer de 1800 à... 60, et les masters de 10 000 à 200 ou 300. Pour une effectivité prévue à la rentrée 2014.

Testez avant de choisir !
Avant d'acheter une voiture, impensable de ne pas l'essayer ! C'est pareil pour l'orientation. Dorénavant, dès le lycée, vous allez pouvoir vous rendre à l'université pour assister à des cours et découvrir les méthodes de travail, mais aussi rencontrer des enseignants ou des responsables de formation qui pourront vous parler des filières, des débouchés et des métiers préparés.

Une démarche "portes ouvertes" que proposent déjà de nombreux établissements non universitaires : BTS, écoles de commerce, écoles d'ingénieurs, prépas, écoles de métiers, etc. L'occasion aussi de rencontrer des étudiants et de leur poser toutes vos questions. Profitez-en !

Bacs technos et pros : plus de places en BTS et IUT
Les filières de BTS et d'IUT ont beau être destinées aux bacheliers technologiques et professionnels, ceux-ci sont loin d'être majoritaires dans ces filières prisées. Afin de leur faciliter l'accès, la loi prévoit l'instauration de "pourcentages" de bacheliers pros en STS et de bacheliers technos en IUT.
Difficile de donner un chiffre précis car ces pourcentages seront négociés en amont entre les recteurs et les chefs d'établissement, afin de tenir compte de la spécificité de chaque filière et territoire. Mais si l'on se base sur la rentrée 2013, on peut tabler sur au moins 30% de bacs technos en IUT (+2% par rapport à 2012) et 25% de Bac pros en STS.

Source : Audrey Steeves

retrouvez-nous

twitter

Partenaires

  • TELI CDMG
  • apel logo
  • cma cdmg
  • onisep partenaire cdmg
  • pole emploi cdmg
  • BGE CDMG
  • agefiph partenaire
  • CCI Guadeloupe
  • opcalia partenaire cdmg
  • région guadeloupe cdmg
  • fongecif
  • crij guadeloupe partenaire

le réseau

 

logo reseau cite des metiers