Un Plan pour la vie étudiante

Un Plan pour la vie étudiante destiné à améliorer le quotidien, mais sans grands moyens.

Comment faire mieux avec peu ? C’est à cette question que tente de répondre le Plan national de vie étudiante (PNVE), détaillé par François Hollande, sans effet d’annonce, à l’occasion des 60 ans des Conseil régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), jeudi 1er octobre à Paris.

Sont ainsi prévues 35 mesures pour simplifier les démarches administratives et améliorer la vie quotidienne des étudiants. Mais il s’agit pour certaines d’une réaffirmation de politiques déjà engagées, en cours d’application ou annoncées, tel le droit à l’année de césure qui entre en vigueur en cette rentrée, ou la simplification des démarches des étudiants étrangers, actuellement en discussion au Parlement, avec notamment la création des visas pluri-annuels.

Guichet unique
En matière de simplification, le site Internet en cours d’expérimentation « etudiant.gouv.fr » deviendra en janvier 2016 un portail d’information regroupant toutes les informations utiles aux étudiants sur les bourses, les logements, la vie quotidienne (santé, protection sociale, transports, restauration...), les activités culturelles ou sportives, les aides à la mobilité, les offres de stages ou de jobs étudiants... A partir de la rentrée prochaine, ce site deviendra un guichet unique, permettant d’effectuer les demandes de bourse, de logement en Cité-U et en résidence Crous, d’aide personnalisée au logement (APL) ou encore de caution locative étudiante (CLE). Il sera possible de demander des bourses sur critères sociaux jusqu’à la fin du processus Admission post-bac (au lieu du 30 avril actuellement).

Le texte prévoit aussi pour 2016 la généralisation de la carte d’étudiant multiservices avec paiement, permettant à la fois l’accès à l’université, aux locaux réservés, aux ordinateurs en libre-service, l’emprunt de livres en bibliothèque, le règlement de tous les frais de campus (restauration, etc.), le vote aux élections...

30 000 jobs via les facs et les Crous

Les établissements d’enseignements supérieurs et les Crous sont aussi incités à proposer aux étudiants des emplois de qualité à temps partiel. L’objectif est de presque doubler ces emplois, pour arriver à 3 000 équivalents temps-plein au bénéfice de 30 000 étudiants. Sont aussi rappelés, entre autres mesures pour mieux concilier études et job, deux récentes nouveautés législatives : le droit à un « crédit congé formation » de 5 jours, permettant aux étudiants-salariés de préparer leurs examens, et l’accès à la prime d’activité, à compter du 1er janvier, pour les étudiants qui travaillent et touchent environ 900 euros nets par mois.

Réaffirmant que l’objectif de créer 40 000 logements étudiants sera tenu sur le quinquennat, le plan prévoit d’harmoniser les critères d’accueil des étudiants chez les différents bailleurs sociaux pour faciliter l’attribution de logements.
Par ailleurs, l’ambition est affirmée de porter à trente, d’ici à 2017, le nombre de centres de santé universitaires (contre vingt aujourd’hui), et de développer des actions de prévention.

Bibliothèques universitaires ouvertes plus longtemps
Sont aussi annoncées différentes mesures de vie étudiante, dont certaines pourraient s’avérer fort utiles sur le terrain : extension en soirée et le week-end des horaires d’ouverture des bibliothèques, création d’une appli informant en direct de l’affluence au resto U de son choix, installation de quarante food trucks sur les campus, généralisation de « pass culture » ouvrant droit à des réductions... Une réflexion est aussi promise sur les rythmes, avec pour horizon que les étudiants disposent d’une pause déjeuner d’une heure. L’idée est aussi de valoriser l’engagement : 2 000 missions de service civique seront créées sur les campus d’ici à la mi-2017 (pour des étudiants ou des non-étudiants). Des crédits ECTS pourront être obtenus à partir de la rentrée prochaine, afin de reconnaître l’expérience professionnelle acquise dans le travail étudiant comme dans la pratique d’activités sportives, artistiques ou culturelles. Autres nouveautés demandées par les organisations étudiantes : des circulaires à venir créeront un statut du responsable associatif étudiant, ainsi qu’un statut de l’élu étudiant, facilitant la mis en œuvre de leurs responsabilités. Et les démarches de demandes de subventions pour les projets étudiants doivent être simplifiées.
Source : lemonde.fr/vie-etudiante

retrouvez-nous

twitter

Partenaires

  • fongecif
  • crij guadeloupe partenaire
  • région guadeloupe cdmg
  • apel logo
  • TELI CDMG
  • agefiph partenaire
  • pole emploi cdmg
  • onisep partenaire cdmg
  • BGE CDMG
  • cma cdmg
  • CCI Guadeloupe
  • opcalia partenaire cdmg

le réseau

 

logo reseau cite des metiers