Data scientist

C’est l'un des nouveaux métiers du numérique qui concerne aussi bien la finance, la banque, l’assurance que le marketing et l’informatique statistique dans les domaines les plus variés. Il est promis à un bel avenir.

Haut responsable de la gestion et de l’analyse de « données massives » (Big data). Fonction montante chez les géants du Web comme chez les start-up, et elle ne cesse de gagner du terrain dans les entreprises traditionnelles. Découvrez le métier très en vogue de data scientist.

Description métier
Récupérer des millions d’informations disponibles grâce à internet et essayer d’en tirer une stratégie pour l’entreprise via le Web et les Smartphones, voici la mission principale du data scientist. Il est donc un professionnel de la gestion et de l’analyses pointue du Big data pour la stratégie et l’opérationnel de l’entreprise.

Ce scientifique des données est le résultat de l’évolution rapide de plusieurs métiers tels data miner (fouilleur de données) et analyst data (analyste de données). Tous utilisent des techniques statistiques et des outils informatiques afin d’organiser, de synthétiser et de traduire les informations.

Mais si le data analyst n’explore en général que les données d’une seul source (CRM par exemple), le data scientist explore et examine à un plus haut niveau les données de multiples sources dispersées. Il doit faire parler ces données et en sortir des indicateurs concrets au service de la direction générale.

Les profils de ce nouveau métier croisent les compétences des managers, des informaticiens et des statisticiens. Il doit ainsi présenter une triple compétence opérationnelle : la maîtrise des techniques du data mining (fouille des données) et des statistiques ; une forte inclination aux technologies et aux outils informatiques des bases de données (BDD) ; un savoir-faire métier dans le secteur d’application des données analysées (marketing, finance par exemple).

Le data scientist travaillant sur un projet doit mettre en œuvre les tâches suivantes : traduire un problème business en problème mathématiques/statistiques ; trouver les sources de données pertinentes ; proposer des recommandations sur les BDD à modifier, rapatrier, externaliser, internaliser ; concevoir des « entrepôts de données » (datawarehouse) ; évaluer les données, les traiter et les resituer dans le système d’information cible.

Le data scientist maîtrise les technologies de l’information (IT) telles que Hadoop, Java, MapReduce, Bigtable, NoSQL...

Le métier de data scientist est en constant mouvement et on lui prédit un succès certain.

Études / Formation
Il n’y a encore très peu de formations dédiées au métier ou aux fonctions de data scientist et de data analyst.
Cependant les diplômes d’ingénieurs spécialisés en statistique, en informatique, en marketing sont tout indiqués. Les grandes écoles d’ingénieurs sont pour l’instant plus à même de proposer des cursus utiles que l’université. Toutefois, des études de mathématiques ou de mathématiques appliquées aux statistiques ne sont pas négligeables.
Des mastères spécialisés (MS), accessibles après bac+5, se mettent en place, comme le MS GBD gestion Big data à télécom ParisTech.

Les employeurs recherchent des profils conjuguant statistiques, data mining (analyse de données marketing) et informatique.

Enfin, l’autoformation, l’apprentissage sur le terrain, l’interactivité d’équipe pluridisciplinaire, de mise dans les activités du data scientist, permettent à certains non hauts diplômés de percer et de s’imposer dans les entreprises et les agences.

Ecoles spécialisées en statistiques
Ensae ; ParisTech ; Ensai ; Isup ; Polytech’Lille.

Ecoles d’ingénieurs
Centrale ; Polytechnique ; Télécom Paristech ; Cnam...
A noter : une formation Big data à Bac+6 à Grenoble (Ensimag + EMSI).
Ecoles de commerce, de gestion et marketing
HEC ; EM Lyon ; Essec ; Audencia Nantes ; Celsa ; Sciences Po...

A savoir : un data analyst pourra être issu d’écoles ou de formations moins prestigieuses.

Évolutions
Un data analyst deviendra data scientist.
L’univers du Big data est très mobile ; pour évoluer, un data scientist devra donc changer d’agence ou de société et passer d’une start-up à une plus grande entreprise.
Salaires
Un data analyst débute autour de 3 000 € brut.
Un data scientist débute autour de 4 000 € brut.

retrouvez-nous

twitter

Partenaires

  • apel logo
  • agefiph partenaire
  • TELI CDMG
  • pole emploi cdmg
  • région guadeloupe cdmg
  • onisep partenaire cdmg
  • fongecif
  • opcalia partenaire cdmg
  • crij guadeloupe partenaire
  • cma cdmg
  • CCI Guadeloupe
  • BGE CDMG

le réseau

 

logo reseau cite des metiers