PSYCHOLOGUE

Le psychologue observe les comportements humains et ses pratiques et méthodes d'investigation sont multiples. Elles varient suivant les secteurs dans lesquels il exerce et quelquefois au sein du même secteur. Le titre de psychologue est réglementé.

Le métier
Derrière le mot "psy" se profilent différentes spécialités.
Le psychologue clinicien utilise différentes méthodes thérapeutiques et intervient auprès des enfants (crèches, PMI, services d'aide sociale à l'enfance, centre médico-psycho-pédagogiques) ; à l'hôpital dans les services de psychiatrie ou services spécialisés (gérontologie, pédiatrie...) ; auprès de la justice, pour les expertises, la rééducation des délinquants, la protection judiciaire de la jeunesse.
Le psychologue du travail exerce dans les entreprises et est affecté aux ressources humaines, les instituts de sondage, les cabinets de recrutement ou les sociétés d'études marketing. Il a pour missions le recrutement et la sélection du personnel, l'organisation de la production et des services commerciaux, le suivi de carrières et de la formation professionnelle, la gestion du stress et des conflits, l'accompagnement social des restructurations...
Le psychologue formateur est un spécialiste de la formation professionnelle d'adultes, soutien aux apprentissages, conseils en orientation, bilans de compétence, aide à la réinsertion de personnes en grande difficulté...
Le psychologue en libéral exerce essentiellement en psychologie clinique (bilan psychologique, psychothérapie...). Son activité concerne également le monde du travail et de l'entreprise.
Le psychologue scolaire s’occupe de difficultés scolaires dès l'école maternelle. Deux conditions : avoir exercé en tant que professeur des écoles et posséder une licence de psychologie.
Le conseiller d'orientation-psychologue est fonctionnaire. Il informe les collégiens, lycéens et étudiants sur les métiers et les formations en liaison avec les goûts ou aptitudes du consultant.
Attention : le titre de psychologue est réglementé. Formation à bac + 5 minimum.

Études / Formation pour devenir Psychologue
Les études de psychologie s’effectuent principalement à l’université. Elles débutent avec la licence (bac +3). Pour prétendre au titre de psychologue, il faut avoir un master 2 (bac+5). Une quarantaine d’universités assurent des enseignements en psychologie à tous les niveaux.

- Licence psychologie : Aix-Marseille, Bordeaux, Lille 3, Lyon 2, Montpellier, Paris 5, 7, 8, 13, Strasbourg, Toulouse...
- Licence sciences cognitives : informatique et sciences de la cognition Lorraine, sciences cognitives, Lyon 2...
- Licences professionnelles : gestion des compétences et développement psychologiques des RH Grenoble 2, technicien-coordinateur de l’aide psychosociale à l’aidant Bordeaux Segalen,
- Masters : de très nombreux masters professionnel et de recherche sont possibles dans toutes les spécialités de la psychologie,
- Doctorat : bac+8 pour devenir enseignant-chercheur.

Deux écoles délivrent également des diplômes de niveau bac + 5, donnant droit au titre de psychologue.
- L’Ecole des psychologues praticiens (EPP) à Lyon et Paris. Psychoprat’ offre 120 places. Coût 5 100 € annuels.
- Le Cnam à Paris et en région. Orientation psychologie du travail.

A savoir :
- le psychologue scolaire doit posséder une licence de psychologie et avoir 3 années d’expérience en tant que professeur des écoles.
- le conseiller d’orientation-psychologue est, lui, recruté sur concours par l’Education nationale à partir d’une licence de psycho( en fait plutôt sur master).
- les psychothérapeutes doivent avoir reçu une formation en psychopathologie clinique d’un niveau master et la formation des psychanalystes est assurée par les écoles et sociétés de psychanalyse qui organisent la profession.
- le psychiatre est obligatoirement un médecin spécialisé.

Évolutions
Le psychologue formateur expérimenté peut devenir consultant et intervenir sur les questions de politique générale de formation ou de gestion du personnel.
Le psychologue du travail responsable du recrutement peut obtenir les promotions de chef du personnel, puis de directeur des ressources humaines.
Mais l'insertion professionnelle des jeunes diplômés est difficile. S'ils veulent s'en sortir, ils doivent envoyer des candidatures spontanées et ne pas se contenter de répondre aux petites annonces.
Les jeunes cliniciens doivent souvent multiplier les stages et les vacations, voire cumuler plusieurs temps partiels, avant de décrocher un emploi stable. Quant aux postes de psychologues du travail, ils sont plutôt rares.

Des perspectives
Si ce secteur offre actuellement peu de débouchés, il devrait, dans les années à venir, connaître une embellie liée à une forte demande sociale et à une vague de départs à la retraite.
Des créations d'emplois sont à prévoir du côté des maisons de retraite, des municipalités, des associations de lutte contre la drogue ou la délinquance, ou encore des services d'aide à domicile...
Peu de postes aux concours
Quelques concours sont organisés : psychologue de la fonction publique hospitalière, psychologue de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse), psychologue de l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), psychologue du département de Paris, psychologue territorial. Attention : ces concours offrent un faible nombre de postes.

Salaire
1615 euros brut par mois selon la grille de salaire de la fonction publique hospitalière, territoriale et d'État (source : Syndicat national des psychologues).

retrouvez-nous

twitter

Partenaires

  • agefiph partenaire
  • BGE CDMG
  • cma cdmg
  • CCI Guadeloupe
  • région guadeloupe cdmg
  • opcalia partenaire cdmg
  • fongecif
  • pole emploi cdmg
  • TELI CDMG
  • onisep partenaire cdmg
  • crij guadeloupe partenaire
  • apel logo

le réseau

 

logo reseau cite des metiers