Thématiques

Fermeture d’APB : ce qu’il va se passer

Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal l’ont tous deux annoncé : APB, c’est fini. Dès 2018, un nouveau système d’affectation dans le supérieur sera mis en place. La route s’annonce longue, et tous les regards sont déjà tournés vers les discussions en cours.

APB n’existera plus en 2018. L’information a été confirmée par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale et par Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.
Dans une interview donnée au JDD, parue le 2 septembre dernier, cette dernière a donné quelques informations concernant la disparition d’APB et son remplaçant.
Rentrée 2017 : annonce de la fin d’APB
Encore 6 000 candidats sont sans affectation via la plateforme APB. Pour majorité, « des bacheliers professionnels et technologiques qui ont été refusés dans des dformations de DUT ou de BTS », précise la ministre, qui assure que « les rectorats travaillent actuellement pour proposer une place à chacun ». La réaction à ces problèmes d’affectation sera radicale : « La plateforme APB Telle que nous la connaissons, ce sera effectivement terminé l’an prochain. »
Automne 2017 : préparation d’un nouveau site
Le ministère ne devrait pas attendre trop longtemps avant de lancer sa nouvelle plateforme. Une « concertation sociale » a été lancée pour dessiner la nouvelle formule d’APB.
Quelques éléments sont toutefois déjà connus. « Le tirage au sort sera supprimé en 2018 », assure ainsi Frédérique Vidal, confirmant un propos déjà tenu, mais qui ne compte pour autant pas revenir à « la règle du "premier arrivé, premier servi" ». Autre fait avéré, la procédure d’affectation aura un nouveau nom : « APB, ça rappelle trop de mauvais souvenirs. »
Année scolaire : améliorer l’orientation des lycéens
La ministre veut être claire : « Il n’est pas question de dire non à un bachelier qui veut faire des études. » Mais sans ouverture de places supplémentaires, comment intégrer chaque candidat dans le supérieur ? Deux étapes sont envisagées, sans toutefois être certaines. Le gouvernement entend d’abord « recruter jusqu’à 40 étudiants en service civique dans chaque université ». L’une de leurs missions pourrait être de tenir des modules "orientation" dans les lycées.
Rentrée 2018 : des prérequis à l’université
Autre point : l’instauration de prérequis à l’entrée de l’université, comme proposé dans le programme présidentiel d’Emmanuel Macron. Une mesure qui cible principalement les bacheliers professionnels et technologiques qui voudraient intégrer une licence générale. Sans prérequis, ces candidats se verraient alors proposer « des formations complémentaires pour [les] atteindre ».
Enfin, le nombre de vœux possibles (24 aujourd’hui) pourrait être réduit afin d’« éviter des orientations par défaut ».
Un nouveau dispositif très attendu
Frédérique Vidal et Jean-Michel Blanquer ne cachent pas leur volonté de « rénover profondément » ce « système à bout de souffle », surtout « face à l’accroissement du nombre d’étudiants (40 000 de plus cette année) et au nombre d’étudiants en réorientation (plus de 100 000) ». Et si les discussions viennent de débuter, l’attente vis-à-vis de ce nouveau système qui gérera plus de 800 000 candidatures chaque année est très importante.
Les solutions proposées par l'exécutif seront scrutées et analysées de près. Le gouvernement a donc tout intérêt à construire un projet cohérent et juste, sans oublier de pistes déjà évoquées ces derniers mois pour l’amélioration d’APB, et non cités par Frédérique Vidal dans son interview au JDD. On peut notamment penser à la mise en place de quotas pour les bacheliers professionnels et technologiques en BTS et DUT, ou encore à la revalorisation des filières professionnelles.

Source : www.orientation-education

retrouvez-nous

twitter

Partenaires

  • BGE CDMG
  • TELI CDMG
  • crij guadeloupe partenaire
  • onisep partenaire cdmg
  • cma cdmg
  • apel logo
  • agefiph partenaire
  • région guadeloupe cdmg
  • opcalia partenaire cdmg
  • pole emploi cdmg
  • CCI Guadeloupe
  • fongecif

le réseau

 

logo reseau cite des metiers