Thématiques

Créer son entreprise : attention aux démarches !

Mode d’emploi pour devenir indépendant ou créer votre boîte.

Faisabilité, viabilité et rentabilité, voici trois des maitres mots de la création d’entreprise. La phase d’élaboration du projet, essentielle, va vous aider à prendre toutes les mesures nécessaires pour atteindre ces objectifs. Dans cette phase de préparation, on distingue trois volets. Le premier est d’ordre commercial. Vous allez définir en détail quel sera votre marché. En gros, vendre quoi, à qui, où et comment ? Vous allez devoir répondre à quelques questions clés. Quelles perspectives offrent votre projet ? Quelle stratégie allez-vous déployer ? Bref, vous devez réaliser ce qu’on appelle une étude de marché. Le deuxième concerne les aspects financiers. Vous devrez notamment établir votre plan de financement, vos investissements et votre fonds de roulement. Par ailleurs, vous aurez à évaluer votre chiffre d’affaires prévisionnel et à estimer votre compte de résultat. Pas de doux rêve, vous devez tenter de coller au plus près à la réalité.

L’élaboration du projet
Pour cela, vous devrez comparer le maximum de critères à ce qui existe sur le marché, entreprises comparables, produits équivalents, zone de chalandise identique... Voyez loin, les questions financières s’envisagent sur les trois années à venir. Tous ces éléments vont vous aider à définir votre plan de trésorerie et à fixer votre point mort : le seuil de rentabilité, celui au delà duquel vous commencerez à réaliser des bénéfices. Enfin, le troisième volet aborde les questions juridiques. Dans un premier temps, vous allez opter pour l’activité qui convient le mieux à votre projet. Est-elle d’ordre commercial, artisanal, industriel, civil, libéral, agricole ? À vous de choisir. Autre point, quelle sera la structure juridique la plus appropriée à votre entreprise ? Sera-t-elle entreprise individuelle ou société ? Si tel est le cas, quel sera le genre de société ? D’un point de vue juridique, vous devrez pressentir les besoins en recrutement. S’il est indispensable de recruter, sous quelle forme ? Pour l’ensemble de ces questions, de nombreux professionnels sont en mesure de vous répondre très précisément.

Démarchez !
Vous êtes prêt à effectuer vos premiers pas d’entrepreneur ? Vous allez peut-être travailler de chez vous ou vous avez trouvé vos tout nouveaux locaux. À présent, vous allez devoir aménager votre espace, installer le matériel, vous organiser. Exemples : assurer l’entreprise, mettre en place les outils de gestion administrative et financière, le tableau de bord de l’activité... Et aussi, réaliser des cartes de visite ou flyers du site Internet HelloPrint pour vous faire connaître. Vous voici opérationnel pour partir à l’attaque de votre marché. Mais avant d’en arriver là, vous pourrez découvrir et vous appuyer sur les aides à la création d’entreprise de toutes sortes. Ainsi, vous procédez à l’exploration et au montage de votre dossier pour que votre projet se concrétise au fur et à mesure. Grâce aux informations, pièces, contacts, documents nécessaires, votre dossier se bâtit, votre plan d’attaque prend forme. Il est temps de basculer dans la phase de concrétisation de votre entreprise.

Des procédures simplifiées
Depuis quelques années, les formalités de création n’ont cessé de largement se simplifier. Des centres dédiés ont été créés. Ils ont pour vocation de centraliser vos démarches grâce à un dossier unique qui inclut l’enregistrement auprès de l’INSEE, celui qui vous permet d’obtenir les numéros SIREN, SIRET et code d’activité APE, les clés indispensables pour ouvrir les portes de votre activité. Il établit le premier lien avec les services fiscaux, l’URSSAF, la caisse d’assurance maladie et retraite ainsi que l’ensemble des organismes tels que le greffe du tribunal de commerce, le répertoire des métiers, les autres caisses sociales... Le centre de formalités qui vous concerne dépend de la nature de votre projet de création et du statut pour lequel vous avez opté. D’autre part, prenez bien soin de vérifier que votre activité n’exige pas d’autres obligations administratives. Vous devrez peut-être vous soumettre à une demande d’autorisation ou d’obtention d’une carte professionnelle, d’une licence, d’une patente, ou à des inscriptions diverses... Autre précaution : veillez que la dénomination choisie pour votre entreprise ne soit pas déjà protégée auprès de l’INPI. Ça y est, vous êtes prêt à vous lancer ?
Source : toutpourchanger

retrouvez-nous

twitter

Partenaires

  • pole emploi cdmg
  • opcalia partenaire cdmg
  • CCI Guadeloupe
  • cma cdmg
  • TELI CDMG
  • agefiph partenaire
  • BGE CDMG
  • crij guadeloupe partenaire
  • apel logo
  • fongecif
  • onisep partenaire cdmg
  • région guadeloupe cdmg

le réseau

 

logo reseau cite des metiers