Thématiques

Une application mobile pour les auto-entrepreneurs

Le statut d'auto-entrepreneur est idéal pour tester une activité avant de créer une société à part entière.

N'en déplaise aux artisans (et même à certains chroniqueurs économiques ventriloques des petits patrons) qui y voient une concurrence déloyale, les auto-entrepreneurs paient des charges et des impôts qui sont fonction de leur chiffre d'affaires déclaré.
Ils ne sont pas assujettis à la TVA, mais d'un autre côté il ne la récupère pas non plus quand ils effectuent des achats en rapport avec leur activité.

Lancé en 2008 pour simplifier et dynamiser la création d'entreprises, le statut a connu un grand succès en raison de sa simplicité de mise en œuvre : un versement unique pour les cotisations sociales et les impôts par un paiement proportionnel au chiffre d'affaires (qui est plafonné très fortement). C'est le RSI de triste réputation qui gère les cotisations des auto-entrepreneurs.

La magie administrative française a bien entendu complexifié un système qui à l'origine se voulait simple : augmentations des taux de prélèvements, paiement de la CFE (cotisation foncière des entreprises très variable selon la commune où on exerce son activité ; cette taxe n'est pas proportionnelle au chiffre d'affaires, ce qui est complètement délirant compte tenu de la faible activité économique des auto-entrepreneurs), contribution à la formation professionnelle, taxation sur les frais de chambre de commerce, obligation de détenir un compte bancaire séparé, immatriculation obligatoire au registre du commerce ou au registre des métiers... Nul doute que les énarques vont encore se creuser la cervelle pour décourager encore un peu plus les auto-entrepreneurs en inventant de nouvelles mesures tout aussi essentielles que les précédentes.

D'ailleurs aujourd'hui, il ne faut plus parler d'auto-entreprise, mais de micro-entreprise.

Pour y voir plus clair, la Fédération des Auto-entrepreneurs a développé une application mobile (pour Android et iPhone) qui fait le point sur ce statut. Elle permet notamment de suivre l'actualité du régime de l'auto-entreprise.
Source : fédération des entrepreneurs

retrouvez-nous

twitter

Partenaires

  • opcalia partenaire cdmg
  • fongecif
  • BGE CDMG
  • apel logo
  • TELI CDMG
  • onisep partenaire cdmg
  • CCI Guadeloupe
  • région guadeloupe cdmg
  • crij guadeloupe partenaire
  • pole emploi cdmg
  • agefiph partenaire
  • cma cdmg

le réseau

 

logo reseau cite des metiers