Thématiques

Erasmus. Quelques pistes pour calculer son budget

Combien coûte un logement à Londres ? Que peut-on faire gratuitement à Berlin ? Les réponses utiles pour bien gérer son budget en Erasmus.

Chaque année, environ 270 000 étudiants européens déposent une candidature pour participer au programme Erasmus. En plus de trente ans, 9 millions de jeunes de 33 pays (dont 616 600 Français) ont bénéficié de cette fameuse bourse.

Pour bien préparer son budget, il est important de prendre en compte les nombreux aspects qui auront une incidence sur la qualité de vie dans le pays d’accueil. En moyenne, les étudiants Erasmus reçoivent une bourse de 281 euros par mois, mais l’Allemagne , l’Italie, l’ Irlande ou l’ Espagne apportent une aide complémentaire aux étudiants de l’ Union européenne. “Il ne faut donc pas s’étonner que ces destinations soient traditionnellement parmi les plus populaires”,estime le journal régional Heraldo de Aragón. Au contraire, le Royaume-Uni , la Belgique ou l’ Autriche n’offrent pas ce type d’aide.

Si vous décidez d’habiter dans un appartement en colocation , les destinations les plus économiques seront Budapest ou Prague , pour un budget moyen de 250 euros par mois. À l’opposé, à Londres, une chambre coûte entre 730 et 830 euros par mois. Pour se déplacer, Bruxelles propose un titre detransport à 7,50 euros par mois alors qu’à Dublin il faudra débourser 114,50 euros.
Pour compenser, Heraldo de Aragón conseille de profiter des bons plans . En Europe, il y a de nombreuses possibilités de sorties à moindres frais pour les étudiants. Plusieurs événements et lieux en accès libre font même la réputation de certaines villes.

L’Espagne : première destination
L’Espagne est le pays le plus prisé des étudiants en Erasmus (environ 40 000 demandes annuelles). D’après le journal économique Expansión, un étudiant étranger dépense en moyenne (sans compter le logement ) 500 euros par mois. Cela représente, pour la plupart d’entre eux, une dépense plus élevée que dans leur pays d’ origine, ce qui s’explique par la priorité souvent donnée aux loisirs plutôt qu’aux cours.
Par ailleurs, “79 % des étudiants estiment qu’ils pourraient rester en Espagne après leur séjour Erasmus”, ajoute Expansión , car ils “reconnaissent la qualité desentreprises espagnoles et les considèrent suffisamment compétitives pour pouvoir y travailler”.
Source : www.courrierinternational.com/expat

retrouvez-nous

twitter

Partenaires

  • cma cdmg
  • CCI Guadeloupe
  • région guadeloupe cdmg
  • pole emploi cdmg
  • TELI CDMG
  • agefiph partenaire
  • fongecif
  • opcalia partenaire cdmg
  • crij guadeloupe partenaire
  • apel logo
  • onisep partenaire cdmg
  • BGE CDMG

le réseau

 

logo reseau cite des metiers